« J’ai eu affaire à beaucoup de personnes qui ont été diverties et même émues en regardant »

Rencontre avec Théophile « Hicks » Dupont, la nouvelle pépite de la team Millenium (Webedia) sur le jeu « Rainbow Six Siege ».

cropped-e-gen2.jpg : Peux-tu me décrire ton parcours eSport avant d’intégrer la team Millénium ?

Théophile Dupont « Hicks » :

J’ai commencé sur « Rainbow Six siege », et il s’agit du seul jeu sur lequel j’ai vraiment fait de la compétition à haut niveau. J’ai toujours beaucoup joué aux jeux, et je me suis toujours intéressé à la compétition, mais je ne m’étais jamais lancé. Avant millénium j’étais dans une équipe chez unKnights, qui est une structure française qui n’existe plus aujourd’hui. J’ai fait 6 mois de compétition l’an passé puis j’ai rejoint Millenium en Janvier.

Rainbow Six est un jeu de niche où tout le monde se connait. Donc à force de jouer, j’ai été repéré et je suis entré dans ce milieu.

 

cropped-e-gen2.jpg : A quelle fréquence t’entraînes-tu ?

T.D :

Pour ce qui est des heures d’entraînements en équipe obligatoires c’est le soir, en général entre 20-23 h. Il s’agit de voir ensemble les côtés stratégiques du jeu. Les horaires sont trouvés par notre manager.

On essaie même sans horaire imposé de jouer dans la journée pour se maintenir, et pour ceux qui aiment bien faire un peu de stream, c’est toujours sympa.

cropped-e-gen2.jpg : D’où vient ton surnom « Hicks » ?

T.D :

Cela vient du film Alien. J’ai toujours trouvé amusant que cela se prononce « X » alors que cela s’écrit « Hicks »… !

cropped-e-gen2.jpg : Quelles sont tes autres passions ?

Le football et les sorties entre amis. Classique.

 

cropped-e-gen2.jpg : « Fifa 15 » bien culturel le plus consommé (avec 1,3 milliard d’exemplaires vendu) en France en 2014, et le marché des jeux vidéo 1er secteur de divertissement au monde en 2017 (représente 108.4 milliards de dollars en 2017 (+16%)) . Qu’est-ce que cela t’évoque ?

T.D :

Cela prouve que les jeux vidéo sont de plus en plus mis en avant et se démocratisent. Cela s’ouvre de plus en plus au grand public comme avec les jeux mobiles. C’est un secteur avec de l’avenir, donc c’est intéressant.

Nos générations et celles qui suivent sont nées dans cet environnement (digital), on a très vite touché au jeu donc cela ne m’étonne pas.

 

cropped-e-gen2.jpg : Comment expliques-tu l’engouement croissant autour de l’eSport ?

T.D :

C’est notre époque et puis c’est spectaculaire à voir ! C’est un show, donc c’est intéressant à regarder même quand on ne connait pas les jeux. J’ai eu affaire à beaucoup de personnes qui en regardant ont été diverties et même émues et cela sans même jouer au jeu.

Pour ma part, c’est le côté compétitif, dans le sens de toujours s’améliorer, qui m’a toujours plu. J’ai toujours été un perfectionniste.

 

cropped-e-gen2.jpg : En 2014, pendant l’émission du Grand Journal de Canal+, Mathilde Serrell et Antoine de Caunes s’étaient moqués de Twitch et du stream en général, il y a quelques mois la matinale de France inter avouait ne pas être au point sur l’eSport, comment expliques-tu ce retard des médias traditionnels sur un sujet qui prend tant d’importance ?

T.D :

C’est étonnant parce que dans d’autres pays c’est bien plus mis en avant et « bien vu ». Nous sommes encore stigmatisés comme des « geeks » et c’est dommage. La société en général a encore un point de vue assez négatif.

 

cropped-e-gen2.jpg : D’autres médias cependant, notamment des chaînes comme M6, TF1, beIN et finalement Canal+, ou la presse web du Monde et de L’équipe intègre l’eSport à leurs programmes qu’en penses-tu ?

T.D :

Je trouve cela bien. Il n’y a pas de raison que cela ne soit pas présent sur ces médias-là. Je pense qu’ils ont vu les chiffres, car qu’on le veuille ou non cela fait des « vues », cela génère de l’argent grâce aux sponsors, donc il y a tout intérêt à se placer dessus. C’est un secteur qui ne cesse d’évoluer.

cropped-e-gen2.jpg : A une époque où la presse écrite se meurt et où la télévision perd des audiences, le jeu vidéo est-il le nouveau média de masse ?

T.D :

Cela ne m’étonnerait pas.  Les chiffres montrent que beaucoup de chaines de télévision ne sont plus autant regardées qu’avant, cela correspond moins au public de notre génération. Tout passe également par les smartphones maintenant, on peut même y regarder la télévision.

A titre personnel je n’ai même pas de télévision chez moi.

 

cropped-e-gen2.jpg : Comment penses-tu que la presse traditionnelle va-t-elle/ou devrait-elle s’adapter aux nouveaux moyens de diffusion tels que le live streaming ou les réseaux sociaux ?

T.D :

Je pense qu’ils ont tout intérêt à les utiliser à leur avantage surtout que ce n’est pas si compliqué que cela. Quand on s’y intéresse un minimum cela reste des outils comme les autres.

cropped-e-gen2.jpg : Que penses-tu d’une fusion des moyens de diffusion ?

T.D :

Des experts du milieu avec le côté show de la télévision, cela pourrait faire bon ménage !

Un commentaire sur “« J’ai eu affaire à beaucoup de personnes qui ont été diverties et même émues en regardant »

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :